Publicité

Quelle Voiture

L'Algérie, deuxième marché automobile en Afrique

algerie-deuxieme-marche-automobile-afrique
© QuelleVoiture
En dépit de la crise économique mondiale, qui sévit particulièrement en Europe et portant directement préjudice aux marchés sur le vieux continent, l'Algérie se positionne plus que jamais comme étant le second marché en Afrique, où l'importation et la vente de véhicules affichent des chiffres plus que satisfaisants.

Pour la plupart des constructeurs automobiles présents en Afrique, le marché automobile algérien serait le premier, en termes de ventes, dans la région du Maghreb et le second à l'échelle continentale juste après l'Afrique du sud. Un positionnement confirmé par l'Association des Concessionnaires Algériens.

En effet, le marché algérien à lui seul génère quelques 300.000 importations de véhicules par an, tandis que le Maroc avoisine les 100.000 unités et que la Tunisie oscille généralement autour de 60.000 véhicules. Avec la conjoncture actuelle, c'est donc une aubaine pour les constructeurs, français en particulier, qui demeurent généralement aux premières loges dans ces marchés.

Pour info, les ventes de Renault en Algérie, son premier marché en Afrique, s'élèveraient à 93.034 voitures pour une valeur de 73,94 milliards de dinars sur les neuf premiers mois de l'année 2012 contre 57.918 véhicules (42 milliards de dinars) sur la même période l'an dernier, soit une importante croissance de 60,6%, selon les données officielles communiquées par les services de douanes algériens.

Toujours en Algérie, sur la seconde marche du podium, Peugeot aurait généré quelques 42.668 importations (39,19 milliards de dinars) contre 27.255 l'an dernier, soit une augmentation significative de 56,6%. La dernière marche du podium dans le premier marché automobile du Maghreb revient à Hyundai, qui enregistre malgré tout une baisse de 2,5%.

Afin de favoriser la production locale, les autorités algériennes avaient entamé des discussions avec le Groupe Renault pour l'installation d'une usine de montage d'une capacité de 75.000 véhicules par an. Pour l'heure, rien n'est acquis, rien n'a encore été décidé et les négociations s'éternisent. Néanmoins, usine de montage ou pas, cela ne devrait pas avoir de conséquences négatives sur les volumes d'importations et de ventes de véhicules en Algérie.

Gilles Sindila - QV | 2012-11-07 13:45:39
comments powered by Disqus

Pour Vendre votre voiture Déposez votre annonce
www.pneu.ma